Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle


L’Allemagne approvisionnée à 100 % par les énergies renouvelables

A la faveur d’une météo clémente, la production d’électricité issue de sources renouvelables a connu un pic en Allemagne ces derniers jours. Pour la 1re fois ce vendredi 25 mai, la production d’énergie solaire aurait dépassé les 20.000 MW, un record. Ce lundi de Pentecôte, la demande contenue, l’ensoleillement et le fort vent auraient même permis une journée à l’approvisionnement énergétique 100 % renouvelable.

Pour la première fois, la production d’énergie solaire allemande a dépassé les 20.000 MW, selon une estimation de l’institut IWR de Münster. Il s’agirait d’un record mondial lié aux conditions météorologiques très favorables qui règnent actuellement sur toute l’Europe. Cet événement, conjugué à un fort vent – boostant la production d’électricité éolienne – et à la faible demande du lundi de Pentecôte, aurait même mené l’Allemagne à couvrir l’intégralité de ses besoins énergétiques avec les seules énergies renouvelables.

Une annonce qui devrait raffermir la volonté des Verts, qui misent sur les énergies propres pour remplacer le nucléaire, jugé trop risqué, et les énergies fossiles, jugées trop polluantes et vouées à l’épuisement. Or, Berlin s’inquiète du rythme d’expansion des réseaux électriques devant transporter cette énergie qui « est trop lent », selon les mots de Jochen Homann, président de l’Agence de régulation des réseaux. Jürgen Trittin, chef de file des députés écologistes confie, dans un entretien avec le Tagesspiegel, se prononcer pour la supervision par les pouvoirs publics du processus de développement des réseaux : « Les quatre grands opérateurs (privés) ne sont pas à la hauteur de la tâche ». Car la modernisation et l’expansion des réseaux de transport d’énergie, depuis le nord du pays (où est produite l’énergie éolienne) jusqu’au sud (où est consommée cette énergie), est un enjeu majeur. Surtout depuis l’annonce de l’abandon progressif de l’atome.

Outre-Rhin la loi oblige les opérateurs des réseaux à faire circuler en priorité l’électricité d’origine renouvelable, le courant provenant des centrales nucléaires ou thermiques ne venant qu’en « complément ». Certains jours, comme ce lundi de Pentecôte, la conjonction des différents facteurs évoqués pourrait donc contraindre les fournisseurs d’énergie à les mettre au repos pendant les heures de plus grand ensoleillement. La fermeture des derniers réacteurs est prévue en 2022 mais certains estiment que de nouvelles centrales au charbon devraient être construites. Rappelons que l’Allemagne est la première puissance photovoltaïque du continent européen, avec des installations connectées de 24.875 MWc au total. Le pays devance l’Italie (12.763 MWc) et l’Espagne (4.214 MWc). En termes de puissance installée par habitant, l’Allemagne arrive également en tête avec 304,3 Wc/personne contre 210,5 Wc/personne en Italie et 186 Wc/tête en République tchèque.

(29/05/2012)
Avec AFP

Source : Batiactu

Publicités


Invitation du réseau « Sortir du nucléaire »

A ne pas manquer cette invitation du réseau « Sortir du nucléaire » pour participer à une rencontre qui réunira plusieurs acteurs engagés dans la recherche d’alternatives crédibles à la sortie du nucléaire.

 

Pour ceux et celles qui veulent porter efficacement le projet présidentiel de Corinne Lepage sur cet axe important, c’est l’occasion de mieux se former sur le sujet, de compléter ses connaissances par les échanges avec des acteurs engagés de longue date afin d’être à l’aise dans le débat face aux partisans du statu quo voire du développement de l’économie du nucléaire.

http://www.sortirdunucleaire75.org/

Village énergie, samedi 11 février
Cinéma La Clef, Paris.

Entrée libre de 14h30 à 20h Cinéma la Clef
34 rue Daubenton, Paris 5ème.

  • · 14h30 : Témoignages de Japonais (dont Haruko, de Fukushima)
  • · Exposé et analyse de la situation au Japon
  • · 16h : Conférence sur la transition énergétique (Greenpeace)

De 14h30 à 20h : stands, films, expo photo, forums,
avec la participation de Enercoop et Virage Energie.


Bonne Année 2012 à tous nos visiteurs et Rapport du blog 2011

Toute l’équipe de CAP21 VAL d’OISE vous souhaite une excellente année 2012 

Qu’elle soit pour vous tous la réalisation de tous vos projets.

Les lutins statisticiens chez WordPress.com ont préparé un rapport annuel 2011 pour ce blogue.

Voici un extrait:

Un cable car à San Francisco contient 60 personnes. Ce blog a été visité environ 2 200 fois en 2011. Si c’était un cable car, il aurait fallu à peu près 37 voyages pour transporter autant de personnes.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.


1 commentaire

Manifestation contre le logement précaire. CAP21 VO était présent

Après les Rallyes pour manifester dans les villes du Val d’Oise qui ne respectent pas la Loi SRU, CAP 21 qui soutient activement les actions du Collectif Logement était également présent sur le terrain pour dénoncer le scandale des propriétaires « marchands de sommeil ».

Ce samedi 26 novembre, le Collectif Logement en compagnie de Dominique LESPARRE (Maire de Bezons), Lionel HOUSSAYE (Conseiller municipal CAP21), et plusieurs élus de Bezons, ont effectué leur premier Rallye contre le logement indigne. Trois lieux parmi les près de 500 estimés sur la ville ont été visités et marqués de panneaux dénonçant ouvertement ces pratiques d’un autre âge. Deux jours avant ce Rallye, les service sociaux de la mairie étaient informés d’un nouveau cas qui dépasse tout entendement : une famille avec 4 enfants de 13 à 18 ans, serait logée dans UN BOX sans chauffage pour 650 € par mois !!! Une enquête est en cours.

D’après un document du Mouvement PACT pour l’amélioration de l’habitat, il y aurait présomptions de 1061 logements indignes repérés sur notre secteur Argenteuil / Bezons.

–          présomptions comptée à l’unité au bâti et eu site d’habitat précaire

–          785 présomptions à Argenteuil et 276 à Bezons

–          887 parcelles concernées ( 658 à Argenteuil et 229 à Bezons) = 3,2% du total des parcelles

–          estimation de 2332 logements concernés (1833 à Argenteuil et 499 à Bezons)

–          25 parcelles restant à traiter dans le périmètre de l’OPAH RU Atout Cœur.

 

Le circuit du Rallye a débuté devant le 7 de la rue Edgard Quinet, par l’installation d’un panneau de la ville de Bezons et du Collectif Logement indiquant : « Ici, un propriétaire se comporte en marchand de sommeil »

Il faut préciser que pour cette adresse, depuis 1984, un arrêté préfectoral n’est pas appliqué. Il prévoyait la démolition d’un des 5 bâtiments. La ville a saisi le tribunal d’instance en 1999 et l’expert nommé a conclu à un péril sur l’ensemble des bâtiments.

Les propriétaires n’ont rien fait !

Un nouveau rapport d’expertise lancé à la demande de la commune en janvier 2055 concluait au caractère inhabitable de l’ensemble.

A ce jour, les propriétaires n’ont toujours rien fait !

La ville en partenariat avec l’ARS (Agence Régionale de la Santé) va reprendre la procédure afin qu’à terme l’ensemble soit démoli.

Ensuite, le Rallye s’est déplacé jusqu’au 79 de la rue Jean Jaurès, avec la même légende que pour le cas précédent.

Pour cette adresse, fin 2010, l’agent en charge de l’insalubrité s’y est rendu et a constaté que l’état de l’immeuble, notamment en parties communes, justifiait un arrêté de péril qui a été pris.

Cet immeuble a été loué à des familles sans baux.

Les propriétaires refusent de vendre à l’amiable et n’entretiennent pas leur bien.

La ville a classé cet immeuble dans les conventions qui la lie à l’établissement foncier du Val d’Oise, afin de l’acheter au nom de la ville soit à l’amiable, soit en utilisant une procédure d’urbanisme réglementaire.

Environs 35 logements neufs seraient ainsi construits à la place.

Enfin, la manifestation s’est rendue au 22 de la rue de l’Agriculture devant un pavillon dont le ravalement est flambant neuf. Rien à première vue ne peut laisser présager que vivent à cet endroit des familles en situation précaire. Et pourtant.

En 2010, dans le cadre de la modernisation des réseaux incluse au dossier ANRU, la Municipalité, à travers l’enquête auprès des riverains, découvre que le sous-sol de ce coquet pavillon de banlieue possède une ligne téléphonique avec un abonnement actif.

La ville s’oppose à tous travaux et prévient le propriétaire par courrier en mars 2011, ainsi que l’ARS.

Cette dernière se déplace et conclut son rapport par une interdiction d’habiter définitive, puisqu’il s’agit d’un sous-sol.

Le Préfet, en partenariat avec la ville reloge la famille et voici qu’il y a un mois, les services municipaux restés vigilants découvrent que le propriétaire a reloué sa cave !!!

Une nouvelle enquête est en cours et le Procureur de la République a été saisi.

Le propriétaire risque 3 ans de prison et 100 000 euros d’amendes.


Fukushima : le drame est très loin d’être terminé !

Malgré un silence assourdissant de la part des médias en France, le drame de Fukushima est très loin d’être terminé.

Pour se rendre compte de la réalité, Corinne LEPAGE s’est rendue au Japon. Lors de ce déplacement elle a rencontré les associations de protection de l’environnement, des élus locaux, des médecins et des mères de famille très inquiètes quant à l’avenir de leurs enfants.

« Depuis plusieurs semaines déjà, la catastrophe de Fukushima ne fait plus la une de l’actualité. Pour l’immense majorité de nos concitoyens, la question est réglée et il va quasi de soi que Tepco, et Areva pour ce qui est du traitement des eaux polluées, maîtrisent parfaitement la situation.

Les personnes qui devaient être évacuées l’ont été, le taux de radioactivité baisse et le Japon, vu de France, est prêt à faire redémarrer des centrales. Du reste, régulièrement, la presse, informée par les soins du lobby nucléaire français, indique que telle ou telle centrale va redémarrer.

Cela est dramatiquement et tragiquement faux. »

Lire la suite sur le site de Rue 89


Nuisances aériennes : Le Conseil général débloque 18 000 euros pour les associations

L’aéroport de Roissy est un  moteur économique pour le Val-d’Oise, mais un moteur ça reste toujours bruyant. De longues dates, des associations de riverains mènent des actions pour obtenir une réduction des nuisances sonores. Quatre d’entre elles viennent d’obtenir un soutien financier du département : l’Advocnar, l’Arec, l’Apelna… et la Dirap qui travaille, elle, au règlement des nuisances aériennes de l’aérodrome de Cormeilles-en-Vexin.

L’ADVOCNAR regroupe une cinquantaine d’associations. Elle est particulièrement sensible au problème des vols de nuit et au développement « durable » de la plate-forme de Roissy. L’ANELPA, qui formule des propositions également pour le développement « durable », accompagne notamment  les communes dans le projet de relèvement des altitudes qui aurait dû être adopté en juin. L’AREC, dont le siège est à Montsoult, informe et accompagne  les populations riveraines, par exemple pour la constitution de dossiers d’aide à l’insonorisation.

Enfin la DIRAP, tout en étant concernée par la modification des trajectoires d’approche de Roissy Charles-de-Gaulle, travaille au règlement des nuisances aérienens de l’aérodrome de Cormeilles-en-Vexin.

Source : VO News


1 commentaire

Interdiction de l’exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique

Bonjour à tous,

Les vacances ont-elles été bonnes pour chacun d’entre-vous ?

La rentrée s’annonce quelque peu houleuse, mais il y a tout de même de bonnes nouvelles, dont celles-ci :