Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

Un solvant toxique progressivement interdit dans les pressings

Article MidiLibre

Le perchloroéthylène, un solvant toxique utilisé dans les pressings, sera banni dans les nouvelles installations à partir du 1er mars 2013. 

Un arrêté a été signé mercredi interdisant l’utilisation du perchloroéthylène (PCE), un produit cancérogène utilisé dans les pressings. Celui-ci sera banni dans les nouvelles installations à partir du 1er mars 2013 et progressivement interdit à partir de cette date pour les machines déjà en place.

« Cette arrêté s’inscrit dans la volonté du ministère d’accélérer la réduction des risques liés aux émanations de perchloroéthylène sur la santé des usagers et des voisins des pressings », indique un communiqué. « Il est désormais interdit, à compter du 1er mars, d’installer toute nouvelle machine de nettoyage à sec fonctionnant au perchloroéthylène dans des locaux contigus à des locaux occupés par des tiers », précise le ministère.

Une interdiction progressive jusqu’à 2022

Une annonce qui ne rassure cependant pas tout le monde. Pour les machines déjà en place, l’interdiction va être progressive en fonction de leur ancienneté, les machines atteignant 15 ans d’ancienneté devant être remplacées à compter du 1er septembre 2014. La durée maximale d’utilisation des machines se réduira ensuite progressivement jusqu’en 2021. Ce qui signifie que les plus récentes pourront utiliser le solvant incriminé jusqu’au 1er janvier 2022.

« La France fait figure de pays pionnier, avec les Etats-Unis et le Danemark, en matière d’interdiction du perchloroéthylène dans les installations de nettoyage situés en bas d’immeuble », s’est pourtant félicité le ministère.

Un solvant classé comme cancérogène probable depuis 1995

Une grande majorité des quelque 5 000 pressings de France utilisent pour leur nettoyage à sec ce solvant organique chloré ininflammable au pouvoir dégraissant sans pareil. Cependant, très volatil, il est nocif pour l’environnement et classé depuis 1995 par l’Organisation mondiale de la santé comme cancérogène probable.

Des aides financières seront mises en place pour accompagner les pressings qui vont devoir s’équiper de nouvelles machines.

Advertisements

Auteur : Thierry ROBY

roby_th@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.