Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

Photovoltaïque: le système d’appels d’offre critiqué par les professionnels

Source : batiweb

Les lauréats de la première tranche de l’appel d’offres portant sur la construction d’installations photovoltaïques de puissance comprise entre 100 et 250kWc (soit des surfaces de d’environ 1000 à 2500 m²) sont au nombre de 218 indique le gouvernement. Les professionnels de l’énergie solaire en France critiquent les « limites » du système des appels d’offres photovoltaïques.

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a considéré, après instruction, que 218 dossiers étaient complets et recevables pour la première tranche de l’appel d’offres photovoltaïque sur les toitures de taille moyenne. Le Gouvernement a décidé de retenir l’ensemble de ces projets pour une puissance totale de 45 MW. Cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre plus global du nouveau dispositif de soutien au solaire en France mis en place début mars 2011. Dans le cadre de ce nouveau dispositif, un appel d’offres portant sur 450 MW d’installations de puissance supérieure à 250 kWc (grandes toitures et fermes au sol) a été lancé par le gouvernement en septembre 2011. Plus de 2 400 MW de projets ont été déposés. Ils sont en cours d’instruction par la CRE indique le ministère de l’Écologie.

Parallèlement à cette annonce, l’association Enerplan, qui regroupe les professionnels de l’énergie solaire en France, a critiqué mercredi les limites du système des appels d’offres photovoltaïques, estimant qu’il met en péril l’activité des entreprises du secteur. « Il faut impérativement accélérer l’instruction des dossiers et assouplir le système d’appel d’offres au-dessus de 250 kWc, mais aussi le supprimer en deçà (pour) permettre aux entreprises de reprendre dès à présent leurs activités », a déclaré Thierry Mueth, président d’Enerplan. L’association regrette que la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui a fait le 16 mars un premier état des lieux concernant les dossiers de candidature déposés, attende le 31 mars pour que la liste complète des dossiers recevables soit transférée aux ministres compétents pour les projets de puissance allant de 100 à 250 kWc.

« Pour les projets supérieurs à 250 kWc, ce n’est que le 23 juin que la CRE transférera les dossiers complets au ministre qui sera (à cette date) en charge de l’Énergie », déplore Enerplan. « Les résultats de ces appels d’offres démontrent que le système n’est pas le bon outil pour stimuler la compétitivité et le développement de la filière solaire française », conclut Enerplan. S’agissant des installations développées dans le cadre des tarifs de rachat en place depuis mars 2011, plus de 500 MW sont entrées en file d’attente de raccordement entre mars et décembre 2011, pour une cible annuelle fixée à 150MW indique le ministère. Selon les prévisions de la CRE, le soutien à la filière s’établira en 2012 à 1,5 milliard d’euros pour ce qui concerne la contribution au service public de l’électricité (CSPE).

Advertisements

Auteur : Thierry ROBY

roby_th@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.