Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

3 gros nuages et 1 éclaircie…

Ce matin une pluie de mauvaises nouvelles s’est abbatue sur nous.

Tout d’abord une loi, passée inaperçue cet été pour la majorité d’entre nous, arrive au Palais Bourbon aujourd’hui : les certificats d’obtention végétale. Derrière ce nom se cache une réalité cruelle pour nos paysans. Si ce texte est adopté, ils n’auront plus le droit de conserver une partie de leurs récoltes pour semer l’année suivante. Résultat : les paysans devront passer obligatoirement à la caisse chez ces tristes sires que sont Monsanto, Cargill et autres semenciers industriels.

Mais les mauvaises nouvelles du jour ne s’arrêtaient pas là pour les paysans bio et les consommateurs que nous sommes tous. Le Conseil d’Etat vient d’annuler l’interdiction de cultiver le maïs OGM commercialisé par Monsanto (oui oui encore eux…). Espérons que le gouvernement trouve une parade à ce camouflet, à ce coup de couteau dans le contrat des objectifs de production bio en France.

Pour achever le tableau, nous apprenions dans la journée la volonté de Total de « dénoncer » l’interdiction qui lui a été faîte d’explorer des champs de gaz de Schiste. En plus de ne pas être clairs sur les techniques qu’ils se proposent d’employer, Total a la « décence » d’en remettre une couche pour s’assurer des permis d’explorations avant la prochaine échéance électorale…

Dans cette série de nouvelles toutes plus tristes les une que les autres…une éclaircie, un rayon de soleil dans le ciel val d’oisien : une nouvelle AMAP vient de voir le jour à Andresy. Les consommateurs soucieux de la qualité et de la provenance de leurs légumes pourront désormais s’apprivisionner chez Sylvie Goldfain, créatrice de « Les Colibris d’Andrésy ».

J’espère que la semaine se terminera sur une note plus joyeuse que ce lundi gris…

Publicités

Les commentaires sont fermés.