Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

L' »autre finance » gagne du terrain (LeMonde.fr)

1 commentaire

La deuxième édition des Grands Prix de la finance solidaire s’est déroulée, jeudi 3 novembre, au siège du Monde, à Paris. Le but de cette manifestation est de récompenser des projets à forte utilité sociale (entreprises, associations ou coopératives) financés grâce au concours de l’épargne solidaire.

Chaque lauréat a reçu une dotation financière de 5 000 euros. Pour établir ce palmarès, un jury représentant tous les courants de l’économie solidaire a épluché une centaine de dossiers de candidature, sous la présidence de Claude Alphandéry, fondateur de France Active, et de Bénédicte Faivre-Tavignot, responsable du mastère « Management du développement durable » et de la chaire « Social business, entreprise et pauvreté » à HEC. Cet événement est organisé par « Le Monde Argent » et Finansol, une association dont le but est de promouvoir cette épargne « différente ». Ces prix bénéficient du soutien de France Active, de la Fondation du Crédit coopératif et de la mutuelle Carac.

//

//

Solidarité internationale

Le fait marquant de cette deuxième édition est la création d’un nouveau prix, celui de la solidarité internationale. Il récompense un projet « à valeur ajoutée sociale » développé dans un pays du Sud. Son premier lauréat est Cocovico, une coopérative de femmes ivoiriennes qui a créé en 2008, en pleine guerre civile, l’un des plus importants marchés d’Abidjan.

Cette remise de prix a marqué le coup d’envoi de la Semaine de la finance solidaire, qui se déroule jusqu’au 10 novembre partout en France. A cette occasion, de nombreuses manifestations sont organisées pour faire mieux connaître cette finance vertueuse, dont les flux sont encore modestes, mais qui connaît un essor rapide.

Au 31 décembre 2010, l’encours des produits financiers solidaires atteignait 3,1 milliards d’euros. « Cela peut sembler dérisoire comparé aux 1 300 milliards d’euros de l’assurance-vie, mais on progresse vite, de 29 % sur un an », commente François de Witt, président de Finansol. Cette progression est due en grande partie au succès de l’épargne salariale solidaire, en hausse de 44 %. Environ 900 000 personnes en France détiennent l’un des 126 produits solidaires labellisés par Finansol. Grâce à leur épargne, 685 millions d’euros ont été injectés dans des projets solidaires en 2010 (+ 35 %).

Qui a bénéficié de cet argent ? Il a servi à financer des projets consacrés à l’environnement (39 %), au logement social (37 %), à l’emploi (18 %) et des aides au développement économique des pays du Sud (6 %). « L’argent solidaire est utilisé à bon escient : il a ainsi permis de créer 3 400 emplois et de loger au total 2 500 familles en 2010 « , précise M. de Witt.

Les cinq projets récompensés cette année ont tous profité de circuits de financement différents : l’un a bénéficié de l’épargne de partage, d’autres se sont développés grâce à des prises de participation dans leur capital et d’autres, enfin, ont bénéficié de la vente de fonds solidaires, notamment à travers l’épargne salariale. Cette complexité peut être un frein pour des épargnants peu familiers des produits financiers. C’est pourquoi les banques doivent faire un gros travail d’information et de pédagogie pour promouvoir les produits solidaires. Ce travail est d’autant plus nécessaire qu’un autre facteur fragilise la collecte : l’instabilité fiscale. L’avenir de la finance solidaire en France dépendra beaucoup de la volonté de l’Etat de préserver un cadre fiscal favorable à son développement. En 2010, investir au capital d’une structure solidaire permettait de bénéficier d’une déduction fiscale de 25 % de l’impôt sur le revenu ou de 75 % de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

En 2011, la déduction est passée à 22 % et 50 %, et le Parlement étudie la possibilité de la limiter à 20 % et 25 % dès 2012, tout en abaissant le plafond autorisé. Une telle décision serait un coup de poignard pour des structures comme la Nef, Terre de liens ou Habitat & Humanisme, qui ont depuis longtemps démontré ce qu’elles pouvaient apporter à notre société.

article publié par Jérôme Porier

Publicités

Auteur : Thierry ROBY

roby_th@yahoo.fr

Une réflexion sur “L' »autre finance » gagne du terrain (LeMonde.fr)

  1. Pingback: ComFi 2.0 - L' autre finance gagne du terrain (LeMonde.fr) | «Cap21 Val d'Oise | ComFi 2.0 | Scoop.it