Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

Algues vertes : quand l’Etat joue au pompier pyromane…

1 commentaire

Article proposé par Alexandre MEHEUST.

En 2010 l’Etat français lance un « Plan de lutte contre les algues vertes », on se dit alors que le bon sens paysan a enfin trouvé le chemin de Matignon et de l’Elysée…mais que neni.

Nicolas Sarkozy, en déplacement dans la Creuse, vient de faire un joli cadeau aux agriculteurs intensifs de Bretagne : ils sont désormais autorisés à épandre de 20% à 40% en plus de nitrates, principale (pour ne pas dire unique…) cause dans la propagation des algues vertes.

Les nitrates épandus dans les champs finissent leurs routes dans les nappes phréatiques, et dans les rivières. Une fois le rivage atteint, cet excès de nitrates engendre une véritable invasion d’algues vertes toxiques. Lors de leur décomposition, les algues vertes dégagent du sulfure d’hydrogène…gaz toxique s’il en est. Au « triste » actif de ce gaz nous déplorons aujourd’hui des morts un employé municipal, et des animaux.

Au-delà de la gêne visuelle, il existe un véritable danger sanitaire connu depuis plusieurs années. Mais les pouvoirs publics n’ont jamais daigné s’y attaquer afin de ne pas « de désigner des coupables, de montrer du doigt les agriculteurs ».

Le puissant syndicat agricole de la FNSEA a donc raflé la mise avec ce décret…et à moins d’un an d’une élection présidentielle que pouvait-on attendre d’autre ???

Les agriculteurs étant traditionnellement sympathisants de droite, on voyait mal le gouvernement les contrarier si proche d’une échéance cruciale pour notre pays…les amoureux des plages bretonnes repasseront plus tard.

Ce nouveau coup de canif dans le contrat du Grenelle de l’Environnement n’est qu’un nouvel exemple (en avait-on vraiment besoin ???) du tristement célèbre « l’environnement, ça commence à bien faire ».

Heureusement les paysans bretons ne sont pas tous des pollueurs inconscients. Des

solutions existent afin de produire tout autant et dans des conditions acceptables pour l’environnement.

L’action de la FRAB (Fédération Régionale des Agriculteurs Bio de Bretagne) est à saluer ici. Au-delà du simple regroupement économique de producteurs bio, le FRAB participe également à la formation des paysans. Rechercher des solutions, former, échanger sur les

pratiques…tout un éventail d’actions au service de l’agriculture et de la protection des sols.

La donne sera peut-être un jour inversée si les algues vertes débarquent sur les plages du Fort de Brégançon…en attendant circulez y’a rien à voir !!!

Advertisements

Auteur : Thierry ROBY

roby_th@yahoo.fr

Une réflexion sur “Algues vertes : quand l’Etat joue au pompier pyromane…

  1. Pingback: Algues vertes : quand l’Etat joue au pompier pyromane… | CAP21 Le Mouvement | Scoop.it