Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle


Le Conseil général du Val d’Oise met en place un espace covoiturage interactif pour tous les Valdoisiens sur Internet : ÉcoVO.

ÉcoVO, l’espace covoiturage du Conseil général du Val d’Oise, est accessible depuis le 1er octobre 2010 à l’adresse ecovo.valdoise.fr . Le principe est simple : après inscription, l’usager pourra prendre connaissance des trajets proposés par d’autres utilisateurs et les contacter via l’espace covoiturage ÉcoVO, pour des parcours aussi bien réguliers que ponctuels.

Pourquoi le covoiturage ?
Une autre manière de se déplacer, plus économique, mais surtout plus respectueuse de l’environnement. Des atouts qui ont incité le Conseil général à s’engager pour la mise en oeuvre de ce dispositif. Pour Didier Arnal, Président du Conseil général du Vald’Oise et Dominique Lesparre Vice-président chargé des transports, l’objectif est  » que les Valdoisiens participent à la construction de l’éco-département qu’est le Val d’Oise . Après l’enveloppe verte de 50 millions d’euros pour soutenir les investissements des communes et le lancement du chèque énergies vertes, la mise en place de cette plate-forme de covoiturage traduit dans les actes l’engagement du Conseil général pour le développement durable » Toutes les personnes habitant ou travaillant dans le Val d’Oise sont invitées à s’engager, en partenariat avec le Conseil général, dans cette démarche d’éco-responsabilité.

Comment ça marche ?
1 / Le site ecovo.valdoise.fr lancé par le Conseil général propose une carte et une liste pour identifier les trajets qui vous intéressent, pour ajouter un trajet que vous proposez en partage de véhicule ou pour créer un équipage.

2/Pour rechercher un trajet. Rien de plus simple : vous avez à votre disposition le formulaire, la recherche rapide, la recherche cartographique. Une fois la recherche effectuée, vous accédez au détail du trajet en cliquant sur la ville de départ ou d’arrivée. Toutes les informations concernant l’utilisateur apparaissent.

3/Pour ajouter un trajet, il faut être inscrit sur le site et identifié. Saisissez votre ville de départ et d’arrivée. Si plusieurs villes sont concernées, une liste de possibilités vous est proposée. À la fin de l’insertion, un mail automatique informe les autres membres que votre trajet semble correspondre au leur.

Renseignements
www.ecovo.valdoise.fr
Numéro azur : 0811 562 601 (coût d’un appel local)

Publicités


Réseaux d’écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents

Au-delà de susciter les occasions de rencontre et d’échanges entre les parents, les REAAP ont pour objectif de mettre à leur disposition des services et moyens leur permettant d’assumer pleinement, et en premier, leur rôle éducatif.

Les REAAP mettent en réseau tous ceux qui contribuent à conforter les parents dans leur rôle structurant vis-à-vis de leurs enfants.

Dans ce cadre, les partenaires du REAAP et les responsables des actions de soutien à la parentalité adhérant à cette charte s’engagent à :

1. Valoriser prioritairement les rôles et les compétences des parents : responsabilité et autorité,confiance en soi, transmission de l’histoire familiale, élaboration de repères, protection et développement de l’enfant…

2. Veiller à la prise en compte de la diversité des structures familiales, des formes d’exercice de la fonction parentale et de la reconnaissance de la place de chacun des parents en tant qu’éducateur de son enfant.

3. Favoriser la relation entre les parents et dans cet objectif privilégier tous les supports où les parents sont présents, en particulier le cadre associatif.

4. Encourager les responsables des lieux et structures fréquentés par les parents à accueillir ou susciter de nouvelles initiatives. Ils garantissent l’ouverture de ces lieux à tous les parents, en recherchant la fréquentation de publics issus de milieux différents, de générations et de catégories socioprofessionnelles et culturelles diverses.

5. Respecter dans le contenu et la mise en oeuvre des actions développées, dans le cadre des REAAP, le principe de neutralité politique, philosophique et confessionnelle.

6. S’inscrire dans un partenariat le plus large possible sans toutefois se substituer aux partenaires et aux dispositifs de droits commun intervenant dans l’appui à la parentalité.

7. Prendre appui sur un réseau mobilisable et compétent de parents, de bénévoles et de professionnels très divers qui partagent l’engagement d’accompagner les familles, dans le respect des personnes et de leur autonomie, et qui s’appuient sur les connaissances disponibles.

8. Participer à l’animation départementale. Participer à la construction d’un système d’animation partagée qui permette une circulation des informations, l’évaluation des actions, une capitalisation des savoir-faire, la transparence, la rigueur, la visibilité et un fort développement de ce mouvement.

en savoir plus