Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

Villiers-le-Bel dit stop à la violence

Deux semaines après la mort de Maxim, tué d’une balle dans la tête aux Carreaux, un collectif d’habitants organise un rassemblement pacifique.  

Un rassemblement pacifique au pied de la symbolique fresque « Martin Luther King », devant le collège du même nom à Villiers-le-Bel pour faire cesser la violence. Le Collectif du 29 juin s’est réuni le vendredi 9 juillet à 18 heures, et comprenait habitants, associations (notamment Parents à l’unisson, la compagnie théâtrale en résidence Acta, Paroles de femmes) et professionnels du secteur socioculturel.
L’initiative est née au lendemain de la mort tragique le 26 juin de Maxim Lawson, abattu dans sa 206 au pied d’un immeuble du quartier des Carreaux. Victime accidentelle d’un différend banal vraisemblablement fondé sur les éternelles rivalités entre quartiers qui rongent la commune. Une collecte sera ouverte afin de faire un don à la famille Lawson. Un moment de recueillement en mémoire de Maxim sera suivi d’un temps d’échanges entre les participants.
« Nous voulons montrer notre solidarité aux familles dans lesquelles de jeunes hommes ont été blessés et, pour l’un d’entre eux, tué, explique le collectif dans un communiqué. Notre objectif est de construire tous ensemble des actions permettant de désamorcer les violences perpétuées dans notre ville. Mais aussi de travailler à redonner à notre ville un espace où chacun peut évoluer et s’épanouir dans un climat de respect et de bienveillance. » Parmi les solutions envisagées : occuper l’espace public régulièrement et de manière intergénérationnelle, et monter des groupes de réflexion sur la coordination des rôles éducatifs des parents, des associations ainsi que des professionnels de l’enfance et de la jeunesse. « On ne peut qu’apprécier et encourager ce genre d’action, estime Prosper Adangblenou », l’oncle de Maxim et le porte-parole de la famille Lawson.

La ville préoccupée par les conflits entre quartiers

« Ce mouvement est bien sûr indépendant, mais nous le soutenons en apportant un soutien matériel et logistique », indique la ville, très préoccupée par les conflits entre quartiers. Au point d’envisager sérieusement de supprimer les festivités du 14 Juillet pour éviter tout risque de débordement. Lors du conseil municipal, la semaine passée, les élus ont voté une motion pour dire « stop à la violence ». « Villiers-le-Bel, indique le texte, doit se mobiliser. Chacun à la place qui est la sienne, chacun avec ses responsabilités. L’Etat, garant de la sécurité publique et de l’éducation nationale. La ville, qui gère l’espace public et les services publics de proximité. Les parents responsables de leurs enfants. Les citoyens enfin, qui doivent retrouver le chemin de la solidarité et de la responsabilité face à l’individualisme et au renoncement. »

Source : LeParisien.fr

Lire également, l’article décrivant les actions positives à venir !

Si vous souhaitez soutenir, ou accompagner l’action du Collectif du 29 juin, vous pouvez contacter leurs membres par mail : collectif29juin@gmail.com

Advertisements

Auteur : Thierry ROBY

roby_th@yahoo.fr

Les commentaires sont fermés.