Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle

Manifestation contre le logement précaire. CAP21 VO était présent

Un commentaire

Après les Rallyes pour manifester dans les villes du Val d’Oise qui ne respectent pas la Loi SRU, CAP 21 qui soutient activement les actions du Collectif Logement était également présent sur le terrain pour dénoncer le scandale des propriétaires "marchands de sommeil".

Ce samedi 26 novembre, le Collectif Logement en compagnie de Dominique LESPARRE (Maire de Bezons), Lionel HOUSSAYE (Conseiller municipal CAP21), et plusieurs élus de Bezons, ont effectué leur premier Rallye contre le logement indigne. Trois lieux parmi les près de 500 estimés sur la ville ont été visités et marqués de panneaux dénonçant ouvertement ces pratiques d’un autre âge. Deux jours avant ce Rallye, les service sociaux de la mairie étaient informés d’un nouveau cas qui dépasse tout entendement : une famille avec 4 enfants de 13 à 18 ans, serait logée dans UN BOX sans chauffage pour 650 € par mois !!! Une enquête est en cours.

D’après un document du Mouvement PACT pour l’amélioration de l’habitat, il y aurait présomptions de 1061 logements indignes repérés sur notre secteur Argenteuil / Bezons.

-          présomptions comptée à l’unité au bâti et eu site d’habitat précaire

-          785 présomptions à Argenteuil et 276 à Bezons

-          887 parcelles concernées ( 658 à Argenteuil et 229 à Bezons) = 3,2% du total des parcelles

-          estimation de 2332 logements concernés (1833 à Argenteuil et 499 à Bezons)

-          25 parcelles restant à traiter dans le périmètre de l’OPAH RU Atout Cœur.

 

Le circuit du Rallye a débuté devant le 7 de la rue Edgard Quinet, par l’installation d’un panneau de la ville de Bezons et du Collectif Logement indiquant : "Ici, un propriétaire se comporte en marchand de sommeil"

Il faut préciser que pour cette adresse, depuis 1984, un arrêté préfectoral n’est pas appliqué. Il prévoyait la démolition d’un des 5 bâtiments. La ville a saisi le tribunal d’instance en 1999 et l’expert nommé a conclu à un péril sur l’ensemble des bâtiments.

Les propriétaires n’ont rien fait !

Un nouveau rapport d’expertise lancé à la demande de la commune en janvier 2055 concluait au caractère inhabitable de l’ensemble.

A ce jour, les propriétaires n’ont toujours rien fait !

La ville en partenariat avec l’ARS (Agence Régionale de la Santé) va reprendre la procédure afin qu’à terme l’ensemble soit démoli.

Ensuite, le Rallye s’est déplacé jusqu’au 79 de la rue Jean Jaurès, avec la même légende que pour le cas précédent.

Pour cette adresse, fin 2010, l’agent en charge de l’insalubrité s’y est rendu et a constaté que l’état de l’immeuble, notamment en parties communes, justifiait un arrêté de péril qui a été pris.

Cet immeuble a été loué à des familles sans baux.

Les propriétaires refusent de vendre à l’amiable et n’entretiennent pas leur bien.

La ville a classé cet immeuble dans les conventions qui la lie à l’établissement foncier du Val d’Oise, afin de l’acheter au nom de la ville soit à l’amiable, soit en utilisant une procédure d’urbanisme réglementaire.

Environs 35 logements neufs seraient ainsi construits à la place.

Enfin, la manifestation s’est rendue au 22 de la rue de l’Agriculture devant un pavillon dont le ravalement est flambant neuf. Rien à première vue ne peut laisser présager que vivent à cet endroit des familles en situation précaire. Et pourtant.

En 2010, dans le cadre de la modernisation des réseaux incluse au dossier ANRU, la Municipalité, à travers l’enquête auprès des riverains, découvre que le sous-sol de ce coquet pavillon de banlieue possède une ligne téléphonique avec un abonnement actif.

La ville s’oppose à tous travaux et prévient le propriétaire par courrier en mars 2011, ainsi que l’ARS.

Cette dernière se déplace et conclut son rapport par une interdiction d’habiter définitive, puisqu’il s’agit d’un sous-sol.

Le Préfet, en partenariat avec la ville reloge la famille et voici qu’il y a un mois, les services municipaux restés vigilants découvrent que le propriétaire a reloué sa cave !!!

Une nouvelle enquête est en cours et le Procureur de la République a été saisi.

Le propriétaire risque 3 ans de prison et 100 000 euros d’amendes.

About these ads

Une réflexion sur “Manifestation contre le logement précaire. CAP21 VO était présent

  1. Ping : Manifestation contre le logement précaire. CAP21 VO était présent ... | CAP21 Le Mouvement | Scoop.it

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.